2000-2005

A partir de l’année 2000, j’ai réalisé qu’il me fallait radicalement transformer  mon domaine d’intervention technologique et je pris la décision de migrer de la fourniture de solutions applicatives classiques supportées par une gamme de services traditionnels vers la fourniture de solutions applicatives orientées Internet.

Le monde changeait aussi à cette époque, et avec lui se transformaient les entreprises clientes. United Distillers, l’un de ses plus importants comptes clients, transféra d’abord sa direction financière de Montréal à Stanford Connecticut, puis fut absorbé par le groupe Diaego. Rémy Martin Canada centralisa aussi sa direction financière et administrative à Toronto.

Plusieurs autres sociétés clientes allaient soit fusionner soit tout simplement fermer dans les mois à venir.

Je pris une année sabbatique durant laquelle je m’enferma dans son laboratoire et étudia en profondeur les différentes technologies émergentes portées parApple, Microsoft et Sun Microsystems en particulier.

► Durant cette période j’ai d’abord créé un interface graphique utilisateur innovant, puis un modèle d’architecture d’applications utilisables sur Internet,  et enfin un modèle d’architecture de réseau supportant la mise en oeuvre des deux premiers indépendamment de la plate-forme et du système d’exploitation utilisé.

J’ai ensuite developpé plusieurs applications informatiques utilisant cet interface et ces modèles, ainsi qu’un émulateur ‘miroir’ de système d’exploitation capable de se superimposer à celui utilisé sur une machine donnée en toute transparence.

► Je baptisais cette nouvelle technologie ‘BackPack’ (sac à dos) en raison de l’apparence de l’interface utilisateur que j’avais créé, et en raison des principes que j’avais utilsés pour concevoir l’architecture de ses modèles.

La logique que j’ai mise en oeuvre pour arriver à ce résultat est celle de la dérivation des fonctions mathématiques linéaires combinée avec le principe mathématique de la récursivité.

Je mis simplement en oeuvre les technologies HTML et Flash Macromédia au niveau de la couche Interface, pour prendre en charge toutes les ressources d’une machine donnée via un ‘site internet local’ (et non pas hébergé sur un serveur) et à partir du seul  navigateur Internet de la machine.

L’ensemble des autres interfaces et de la technologie ainsi créée fonctionnant à travers un navigateur Internet, la connectivité entre les données et les processus locaux et serveurs était automatiquement réalisée.

L’ensemble des ‘couches’ traditionnelles (système, réseau, transport etc) était maintenant visible et accessible aux applications, ainsi qu’aux données, d’une manière tridimentionnelle et fonctionnelle, et non plus d’une manière planale et séquentielle.

L’originalité de l’interface intuitif utilisateur BackPack est qu’il reposait sur une logique fonctionnelle associant des codes de couleur aux types d’actions à éxécuter et de services à mettre en oeuvre au niveau applicatif:

  • BLEU: services  locaux
  • VERT: services’ Internet
  • JAUNE: services de résultats
  • ROUGE: services de recherche
  • vous pouvez télécharger un BackPack d’exemple en cliquant ICI

► Je présentai, en 2002, mes modèles et prototypes à plusieurs interlocuteurs et en particulier à Walter Zavadell, l’un de mes mentors au Canada depuis de nombreuses années.

Quelques semaines plus tard, j’étais invité à Pékin par l’Académie des Sciences de la République Populaire de Chine (CAS), où je resta plusieurs semaines pour présenter ma nouvelle technologie.

Durant cette période des accords d’intention de partenariats furent signés entre moi et les sociétés China Electronics Corporation (CEC, qui venait de racheter la division de téléphonie mobile de Philips Netherlands) et Lenovo (qui venait de racheter la ligne de produits Thinkpad à IBM corporation).

A la fin de mon séjour un rapport d’évaluation de la technologie BackPack fut publié par CAS et CEC, recommandant que le gouvernement Chinois participe à un investissement dans cette technologie, décrite par les auteurs du rapport comme « 5 ans en avance sur toutes les autres technologies existantes en matière d’intégration applicative Internet ».

La décision fut prise de créér une société de joint venture entre moi-même, des investisseurs Nord Américains et les entreprises commanditées par le gouvernement Chinois.

Après une étude d’implantation de plusieurs mois la décision fut prise de choisir l’île et le département Français de la Martinique pour établir un premier centre expérimental de mise en oeuvre et d’incubation de la technologie BackPack.

Voir l’article « La société Backpack » pour la suite de cette histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s